Causes de la douleur dans l'hypochondre droit

La douleur dans l'hypochondre droit se développe soit avec des maladies des organes qui y sont localisées, soit avec des maladies des organes dont les terminaisons nerveuses se dirigent vers l'hypochondre droit ou se croisent avec les nerfs qui s'y trouvent..

La cause la plus fréquente de douleur dans l'hypochondre droit est la maladie du foie et de la vésicule biliaire, mais il existe d'autres conditions accompagnées de ce symptôme.

Seul le médecin peut déterminer l'origine exacte de la douleur. Le traitement est prescrit en fonction de la pathologie détectée..

Organes de l'hypochondre droit

Dans l'hypochondre droit sont localisés:


  • diaphragme;
  • foie;
  • canaux biliaires le long desquels la bile pénètre dans la vésicule biliaire;
  • courbure de l'intestin.
La douleur reflétée dans l'hypochondre droit peut être causée par des maladies:

  • poumons;
  • muscles intercostaux;
  • un rein
  • pancréas;
  • la colonne vertébrale;
  • cœurs.
Nous analyserons plus en détail les maladies les plus courantes..

Douleur dans l'hypochondre droit à la suite d'une maladie du foie

1) hépatite. Ils peuvent être causés par:


  • virus A, B, C et autres: dans ce cas, il y a une courte période où une personne ressent des douleurs musculaires, une faiblesse, une légère augmentation de la température. Plus tard, une personne commence à ressentir une douleur dans le foie, tandis que le blanc de ses yeux jaunit, l'urine s'assombrit et les selles deviennent claires;
  • alcool: pas de phénomène prodromique, comme dans le cas précédent, non. Une personne abuse de l'alcool, après quoi l'hypochondre droit commence à faire mal, la sclérotique devient jaune et la peau peut jaunir. Parallèlement à cela, des nausées, des ballonnements peuvent être ressentis;
  • toxines (champignons et autres poisons): la douleur s'accompagne de jaunissement, de nausées, de vomissements et parfois de diarrhée. Lors de l'utilisation d'un poison hautement toxique, la faiblesse est rapidement remplacée par une altération de la conscience.
2) Cirrhose du foie. La douleur dans l'hypochondre s'accompagne de jaunissement, de perte de poids (flou), de saignements des muqueuses.

3) L'insuffisance cardiaque, dans laquelle il y a une stagnation de sang dans le foie avec son augmentation. Habituellement, avant cela, une personne connaît déjà sa maladie cardiaque (angine de poitrine, cardiomyopathie, hypertension), elle présente également des symptômes cardiaques.

Maladies du système hépatobiliaire

1) Cholécystite - inflammation de la muqueuse interne de la vésicule biliaire. La douleur à droite sous la côte peut être aiguë, se développe après avoir mangé des aliments gras. Elle s'accompagne de faiblesse, de nausées, de fièvre, d'amertume dans la bouche..

2) La maladie biliaire se manifeste sous la forme de brûlures d'estomac, alternant constipation et diarrhée. Si la pierre commence à se déplacer le long des conduits, la douleur devient très forte, donne à l'épaule, l'omoplate, le dos, le cou à droite, peut donner au cœur. Un blocage des voies biliaires avec de la pierre s'accompagne de taches ictériques sur la peau et la sclère, de léthargie, de nausées.

3) Pancréatite. Dans ce cas, la douleur est localisée non seulement dans la sous-côte à droite, mais se propage également à l'hypochondre gauche, la donnant au dos. Dans ce cas, l'état général s'aggrave considérablement, des nausées et des vomissements se développent souvent - et une diarrhée.

Douleur dans l'hypochondre droit à la suite de maladies intestinales

Diverses maladies inflammatoires de l'intestin (y compris infectieuses) peuvent être accompagnées de coliques intestinales, qui peuvent manifester de la douleur dans n'importe quelle partie de l'intestin, y compris l'hypochondre droit.

Il se caractérise par:


  • nature spastique;
  • un certain soulagement après les selles;
  • un changement dans la consistance et l'odeur des matières fécales.

Maladie du rein

À droite sous la côte, il peut faire mal dans la pyélonéphrite aiguë et chronique. Mais une telle douleur sera plus localisée dans le dos, accompagnée d'une violation de la miction.

La pyélonéphrite aiguë se manifeste également par des symptômes d'intoxication (nausées, léthargie, perte d'appétit) et de fièvre à des nombres élevés. Le processus chronique s'aggrave avec l'hypothermie, accompagnée d'une condition subfébrile aux nombres 37,1-37,4 ° C; pendant que la douleur fait mal.

Appendicite

L'inflammation de l'appendice situé atypiquement (il peut être sous le foie) peut provoquer des douleurs à droite sous la côte. Il est de nature intense, accompagné de nausées, de vomissements 1 à 2 fois, de fièvre, de symptômes d'intoxication (voir les premiers signes d'appendicite).

Pneumonie

L'inflammation qui se développe dans les tissus du poumon droit peut se produire de manière atypique - douleur dans l'hypochondre droit. En outre, il y a une augmentation de la température, souvent - toux avec crachats, faiblesse grave, manque d'appétit. Il peut y avoir une sensation de manque d'air (voir symptômes de pneumonie).

Inflammation de l'utérus

Très rarement, une annexite peut se manifester non pas par une douleur typique sur le pubis, mais par une douleur sous la côte. De plus, la température augmente, les pertes vaginales sont abondantes, l'appétit diminue, la léthargie apparaît (voir les symptômes d'inflammation des appendices).

Ostéochondrose

Dans ce cas, il n'y a pas de léthargie, de faiblesse, de fièvre, d'écoulement ou de perturbation des selles. La douleur peut être localisée dans l'hypochondre, mais vous pouvez trouver un point sur la colonne vertébrale qui sera douloureux en appuyant avec un doigt dessus (voir les symptômes de l'ostéochondrose).

Zona

Avant l'apparition d'une éruption cutanée dans l'espace intercostal, la maladie se manifeste par de la douleur. Dans ce cas, la douleur est associée à la respiration, la température peut augmenter, le site de rougeur entre les côtes peut être visible (voir les symptômes du zona).

Autres maladies

Diagnostic de la douleur dans l'hypochondre droit

Traitement

Étant donné que la douleur dans l'hypochondre droit est un symptôme d'une maladie, il est nécessaire de traiter la maladie, et non un symptôme distinct.

Compte tenu de la variété des raisons, la thérapie dans chaque cas sera considérablement différente: de la thérapie manuelle et de la prise de plusieurs médicaments pour l'ostéochondrose à la chirurgie d'urgence pour l'appendicite.

Quel médecin dois-je contacter pour le traitement?

Si, après avoir lu l'article, vous supposez que vous présentez des symptômes caractéristiques de cette maladie, vous devriez consulter un thérapeute.

Causes de gravité et de douleur dans l'hypochondre droit

Environ trente pour cent de la population adulte de la planète souffre d'une douleur aiguë ou périodique dans l'hypochondre droit sous une forme ou une autre. Les changements pathologiques dans les organes internes provoquent près de quatre-vingt-dix pour cent de ces douleurs.

Les médecins ont calculé que le plus souvent ce type de douleur est causé par:

  • 1ère place: vésicule biliaire et maladies des voies biliaires
  • 2 en fréquence: pathologie hépatique et gonflement du foie avec insuffisance circulatoire.

Où est l'hypochondre droit?

En anatomie topographique, l'hypochondre droit s'entend d'une section de la paroi abdominale antérieure, limitée par:

  • vue du dessus - projection de l'ouverture (5 nervures)
  • bas - bord inférieur de l'arc costal
  • de l'intérieur - une ligne qui traverse verticalement le point le plus bas des côtes
  • à l'extérieur - avec une ligne verticale à partir de l'os pelvien supérieur saillant (crête iliaque)
  • si la limite inférieure de la région s'étend vers l'arrière, elle passera par la 12e côte et la troisième vertèbre lombaire.

Pour trouver l'hypochondre droit en pratique, vous devez placer la paume de la main droite horizontalement sur les côtes de sorte que le poignet soit situé au milieu du côté et que le bord de l'auriculaire coïncide avec le bord inférieur des côtes. Si, sans changer la position du poignet, saisissez le dos avec la paume, vous obtenez une projection arrière de l'hypochondre droit.

Ombres d'organes internes tels que:

  • foie, vésicule biliaire
  • courbure du côlon (partie du côlon)
  • rein supérieur droit
  • glande surrénale et partie péritonéale de la moitié droite du diaphragme séparant la poitrine et la cavité abdominale
  • parfois la douleur du pancréas, du duodénum, ​​des voies biliaires, de la veine cave inférieure se reflète également ici.

Douleur sous l'hypochondre droit en bonne santé

Dans un certain nombre de conditions physiologiques, même une personne en bonne santé peut ressentir une gêne ou une douleur du côté droit.

Douleur physique

Une personne non formée qui prend un travail acharné ou des charges sportives peut ressentir une douleur lancinante dans l'hypochondre droit. Le fait est que d'une part, la poussée d'adrénaline réduit le tonus des voies biliaires et contribue à leur étirement de la bile stagnante. Dans le même temps, le remplissage du foie avec du sang augmente, sa capsule s'étire et commence à piquer dans l'hypochondre.

Si vous commencez les charges après un dîner copieux, tôt ou tard, la douleur dans l'hypochondre se produira presque certainement. La course sur longue distance et les pompes ne sont surtout pas recommandées après les repas. Une respiration non entraînée peut également entraîner des spasmes du diaphragme (le muscle qui sépare la poitrine et l'abdomen), ce qui peut également provoquer des douleurs à court terme jusqu'à ce que la respiration s'évapore après l'exercice..

Mais l'histoire de l'expansion de la veine cave inférieure sous l'action de l'adrénaline, qui commence à exercer une pression sur le foie pendant l'exercice, est quelque peu fantastique. Bien que certains sites à vocation médicale publient cette théorie, il est regrettable de noter que l'adrénaline resserre les vaisseaux (artères et veines) et que le foie n'a pas de récepteurs de la douleur et ne réagit à la douleur qu'en étirant la capsule de l'intérieur.

Grossesse

Chez les femmes enceintes au troisième trimestre, l'utérus est étiré colossalement et appuie sur tous les organes avec lesquels il entre en contact, déplaçant les intestins, appuyant sur le moignon et la vésicule biliaire. Par conséquent, pour les femmes enceintes en bonne santé, les douleurs de couture ou de pression dans l'hypochondre droit sont assez courantes. De plus, la progestérone, qui préserve la grossesse dans les derniers stades, dilate les voies biliaires et stimule la stagnation de la bile. Et si vous faites de l'activité physique avec une telle panse, vous pouvez ressentir un certain inconfort avec une forte probabilité.

Douleur chez les femmes

À la fin du cycle menstruel, certaines femmes éprouvent un déséquilibre marqué entre une faible progestérone et des œstrogènes élevés, ce qui entraîne des spasmes des voies biliaires et peut également provoquer des coliques dans l'hypochondre droit.

La prise de contraceptifs hormonaux peut aggraver le cours du syndrome prémenstruel et augmenter la douleur aux piqûres en raison d'une altération du passage de la bile (voir les avantages et les inconvénients des contraceptifs oraux).

Causes de la douleur dans l'hypochondre droit

  • Maladies du foie (hépatite infectieuse et non infectieuse, cirrhose, hépatose grasse ou alcoolique, carcinome hépatique, maladies parasitaires telles que l'échinococcose, la trichinose, les métastases hépatiques du cancer de l'estomac, du colon, du poumon et du sein)
  • Maladies cardiaques entraînant une insuffisance circulatoire dans un grand cercle (IHD, myocardiopathies, malformations cardiaques, myocardite, endocardite), y compris la cirrhose cardiaque et la variante abdominale de l'infarctus du myocarde.
  • Maladies du côlon (colite, colite ulcéreuse, maladie de Crohn, infections intestinales, dysbiose, tumeurs du côlon, diverticulose, syndrome du côlon irritable).
  • Maladies de la vésicule biliaire (cholécystite chronique sans pierre et calcaire, tumeurs).
  • Maladies du rein droit (pyélonéphrite, abcès rénal, tuberculose rénale, polycystose, urolithiase, échinococcose, tumeurs, lésions métastatiques du mélanome, cancer bronchogène).
  • Maladies de la glande surrénale droite (phéochromocytome, autres tumeurs)
  • Pathologies de la moitié droite du diaphragme (diaphragmatite, tumeurs).
  • Fractures des côtes inférieures.
  • Névralgie intercostale.
  • Bardeaux (herpès zoster).
  • Conditions chirurgicales sous le nom d'abdomen aigu (perforation, pénétration ou perforation de l'ulcère duodénal 12, saignement duodénal, pancréatite aiguë, cholécystite aiguë, y compris obstruction calcique, intestinale au niveau du côlon, y compris invagination intestinale, appendicite, blessures de la cavité abdominale avec dommages au foie, au côlon ou au rein droit, blessures contondantes, ecchymoses ou ruptures du foie, des reins)
  • Quelques options pour la thrombose de la veine cave inférieure.

En cas de douleur dans le quadrant supérieur droit

La douleur dans l'hypochondre droit donne les organes les plus proches de cette zone.

Maladie du foie

Ils donnent des douleurs sourdes ou éclatantes prolongées, une sensation de lourdeur due à la pléthore et au gonflement de l'organe, étirant sa capsule, dans laquelle se trouvent des récepteurs de la douleur. Et l'hypochondre droit projette un grand lobe droit de l'organe.

L'hépatite virale, alcoolique ou toxique donne une image d'intoxication (faiblesse, léthargie, handicap) et de dyspepsie (nausées, perte d'appétit, vomissements). Au milieu de la maladie, une jaunisse avec une teinte citronnée de protéines cutanées et oculaires se joint. Dans la même période, l'urine acquiert la couleur de la bière et des matières fécales - la couleur de l'argile en raison de troubles métaboliques des pigments biliaires.

C'est la mort de ses cellules et la restructuration de la structure avec la formation de nœuds qui compressent les voies biliaires et les vaisseaux sanguins. Cette maladie peut être le résultat d'une hépatite chronique, la cirrhose cardiaque est également connue dans le contexte de troubles circulatoires du foie. Avec la cirrhose, la douleur dans l'hypochondre droit survient presque au tout début de la maladie, est têtue par nature. Ils sont combinés avec une augmentation du foie et de la rate, une jaunisse, des démangeaisons cutanées, de l'insomnie, une rougeur de la paume des mains. Un remplissage excessif de sang du système de la veine porte entraîne des varices de l'œsophage, le risque de saignement et l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Aux stades ultérieurs, le foie diminue de taille, ses performances diminuent, le patient peut mourir dans un contexte de coma hépatique.

Ce sont des kystes à contenu liquide, qui sont causés par l'échinocoque du ver. Les kystes sont le plus souvent situés dans le lobe droit du foie et, au fur et à mesure qu'ils se développent, serrent les capillaires et les voies biliaires intrahépatiques, provoquant une lourdeur sévère dans l'hypochondre et une hypertrophie inégale du foie. Si le kyste suppure, une cavité remplie de pus se développe - un abcès du foie. Dans ce cas, la douleur s'intensifie, la température corporelle augmente et une inflammation du péritoine ou même une intoxication sanguine peuvent se développer.

  • Le cancer des cellules hépatiques est longtemps masqué pour la cirrhose et n'est spécifié que par l'examen des tissus hépatiques.

Insuffisance cardiaque congestive

Il entraîne une diminution de la circulation sanguine dans un grand cercle, ce qui entraîne une augmentation du foie, un gonflement des jambes et de la paroi abdominale antérieure et une accumulation de liquide dans la cavité abdominale. Dans le même temps, une lourdeur se fait sentir dans l'hypochondre droit. Si l'insuffisance cardiaque entre dans une phase irréversible, le foie peut changer, comme dans la cirrhose.

La variante abdominale de l'infarctus du myocarde est caractérisée par de très fortes douleurs brûlantes ou pressantes dans l'épigastre, dans l'hypochondre droit. Parfois, la douleur commence comme une frappe au couteau: elle est aiguë et intense, elle peut être donnée à l'omoplate droite ou au sternum. Cette variante de la douleur est caractéristique des crises cardiaques de la paroi postérieure du muscle cardiaque. De plus, ces douleurs peuvent ressembler à des vagues (diminuer et s'intensifier après 30 à 60 minutes), peuvent s'accompagner de troubles du rythme, d'une baisse de pression, d'une pâleur et d'un choc.

Côlon

Plus la douleur est forte, plus elle s'étire. Ainsi, toute maladie intestinale accompagnée de flatulences provoquera une douleur aiguë, presque insupportable. Dans ce cas, la douleur due à l'inflammation de l'intestin ou à sa destruction sera moins prononcée jusqu'à ce que le péritoine soit inclus dans le processus, dont l'irritation peut entraîner un choc douloureux (lésion intestinale). Étant donné que la courbure de la coquille de l'intestin, située dans l'hypochondre droit, n'est qu'une partie de l'intestin, la douleur s'étendra à la région ombilicale et tout le côté droit à l'aine.

  • La colite provoque des douleurs spastiques et des troubles des selles prononcés (constipation dans la variante spastique ou diarrhée dans l'infectieux), flatulences et malabsorption.
  • La colite ulcéreuse non spécifique (dans 20% des cas) et la maladie de Crohn peuvent provoquer une inflammation de l'intestin entier, des saignements sévères, des selles avec du pus et du mucus, et peuvent être compliquées par une obstruction intestinale, une suppuration ou une nécrose intestinale. Dans ce cas, la douleur est caractéristique non seulement de l'hypochondre, mais aussi de tout le bas-ventre, elles sont caractérisées par des spasmes et sont associées à des ballonnements.
  • Les tumeurs donnent le plus souvent une clinique d'obstruction intestinale et une image d'un abdomen aigu; douleurs diffuses, symptômes d'irritation péritonéale, pâleur, sueurs froides, chutes de pression.
  • Avec une appendicite de la douleur, commençant dans l'épigastre, descend progressivement à travers la région de l'hypochondre droit dans la région iliaque droite.

Maladie de la vésicule biliaire

Ils donnent le plus grand pourcentage d'intenses et aiguës (douleurs de coupure ou de couture) qui sont caractéristiques de l'inflammation aiguë. Dans ce cas, la pierre à blâmer peut être accusée d'inflammation, couvrant la lumière du col de la vessie ou des voies biliaires ou la flore bactérienne. La douleur dans l'inflammation aiguë survient à un point situé entre le muscle droit de l'abdomen à droite et l'arc costal. Ils sont à l'étroit, forts, donnent à l'épaule droite ou à l'hypochondre gauche. Il peut y avoir de l'amertume dans la bouche, des éructations d'air, des nausées et des vomissements de bile. Parfois, la température corporelle augmente. Pour la cholécystite calculeuse, le développement d'une jaunisse obstructive avec une teinte jaune-vert de la peau et des muqueuses est typique.

La cholécystite chronique est plus fréquente avec une douleur sourde et douloureuse, irradiant parfois vers l'omoplate, une amertume matinale dans la bouche, des nausées légères, des troubles de l'appétit, des ballonnements, une intolérance aux graisseux et frits, une légère teinte jaunâtre des yeux et des protéines de la peau.

Douleur dans le quadrant supérieur droit

Dans cette zone, les blessures des côtes inférieures, des nerfs intercostaux, du rein droit, de la glande surrénale, de la veine cave inférieure sont le plus souvent douloureuses.

Urolithiase

Les maladies du rein droit et, tout d'abord, la lithiase urinaire peuvent provoquer une douleur intense. La pierre ou le sable, qui a commencé le trajet depuis le bassin rénal, le raye, puis l'uretère, de sorte que la douleur dans les coliques rénales ne sera pas seulement dans la projection des côtes inférieures, mais aussi dans le bas du dos et sur le côté de l'abdomen. La douleur est paroxystique et sévère. Elle donne à la cuisse, aux parties génitales. En frappant la paume de la main le long du bas du dos, la douleur s'intensifie et peut céder à l'aine. Dans ce cas, des traces de sang peuvent apparaître dans l'urine. Chez certains patients, les coliques rénales s'accompagnent de vomissements.

Pyélonéphrite

Inflammation infectieuse aiguë du rein - pyélonéphrite - un processus dans lequel il y a une douleur dans les reins, de la fièvre, une intoxication.

Il peut y avoir des douleurs à la fin de la miction, des mictions fréquentes (y compris la nuit) et une fausse envie. Sur le visage, dans certains cas, il y a un gonflement.

La pyélonéphrite apostémateuse est la formation d'une inflammation purulente dans le rein, qui peut être limitée (abcès ou escarboucle) ou.

Dans ce cas, les douleurs acquièrent un caractère de traction constant, la température augmente et il peut y avoir une diminution du débit urinaire quotidien (jusqu'à un arrêt complet de la miction).

Nécrose de la papille rénale

Elle peut être le résultat d'une privation d'oxygène du tissu rénal lors du blocage des vaisseaux qui l'alimentent (agents infectieux ou diabète sucré). Dans ce cas, la douleur est constante, associée au sang dans l'urine. Le patient peut mourir d'un choc septique.

Paranéphrite supérieure aiguë

Il s'agit d'une inflammation du tissu adipeux dans la partie supérieure du rein sur fond d'infection des amygdales, des dents carieuses ou d'autres foyers d'inflammation. Tout d'abord, une température allant jusqu'à 38 est notée, une douleur modérée au bas du dos du côté affecté. Après 2-3 jours, la douleur se déplace vers l'hypochondre droit, s'intensifie avec une respiration profonde. La douleur au bas du dos s'intensifie avec un redressement net du corps et lors de la marche.

Cancer du rein

Si une tumeur se développe dans le rein, elle ne se manifeste pas pendant longtemps. Aux stades ultérieurs, des saignements et une douleur constante non intense dans la projection des reins apparaissent. Si la tumeur interfère avec l'écoulement de l'urine, une douleur aiguë et des épisodes de rétention urinaire aiguë peuvent survenir..

Glande surrénale droite

donne le plus souvent des douleurs dans les grosses tumeurs. Le phéochromocytome s'accompagne d'une augmentation persistante de la pression artérielle, de dystrophies myocardiques et d'arythmies cardiaques. Les aldostéromes modifient l'équilibre hydrique de l'organisme, les corticostéromes perturbent le métabolisme, les corticoestromes contribuent à la féminisation des hommes, les corticoandostéromes forment des symptômes masculins secondaires chez la femme.

Ecchymoses sur les côtes

Les ecchymoses des segments postérieurs de 10, 11 et 12 côtes provoquent une douleur constante et douloureuse, accompagnée d'un resserrement caractéristique lors des fractures. La douleur intensifie les respirations profondes, la toux ou la tendance vers le côté sain..

Névralgie intercostale

Dans l'hypochondre droit, une névralgie intercostale (douleur intense aux piqûres, limitation de la mobilité et aggravée par des coudes, des inclinations, une inspiration profonde) ou une inflammation musculaire (myosite) peuvent survenir par derrière..

Ostéochondrose des lombaires

Il donne des douleurs d'intensités différentes, qui s'accompagnent d'une limitation de la mobilité, d'une constriction musculaire et de symptômes de tension. Dans ce cas, la douleur peut aller de la douleur à la prise de vue à différents degrés d'intensité.

Zona

Éruptions herpétiques le long du nerf, dans lesquelles se trouvent un certain nombre de vésicules au contenu trouble sur le fond d'une bande de peau rougie ressemblant à un coup de ceinture. Il y a une brûlure sévère, des démangeaisons de la peau et des douleurs au site de la lésion..

Thrombose de la veine cave

Une version rare de la thrombose de la veine cave inférieure (lorsqu'un thrombus provient des veines iliaques et obstrue le tronc principal de la veine) donne des douleurs au bas du dos (hypochondre droit de l'arrière) et une clinique qui ressemble à un stade avancé de tumeurs rénales. Si le segment hépatique est thrombosé, une douleur intense se produira dans l'hypochondre droit en face et sera administrée sous l'omoplate droite. Cela entraînera une accumulation de liquide dans la cavité abdominale et une jaunisse.

Douleur aiguë

La douleur aiguë dans l'hypochondre droit est caractéristique des conditions chirurgicales d'urgence, unie par le concept d '«abdomen aigu».

  • Dommages aux organes internes (lésions du foie, des reins, du côlon, des ruptures du foie, de la vésicule biliaire ou des reins, hématome du foie et des reins).
  • Inflammation aiguë de la vésicule biliaire, pancréatite aiguë, appendicite au début de l'inflammation.
  • Perforation de l'intestin (duodénal, côlon), ruptures du diverticule.
  • Obstruction intestinale, obstruction des voies biliaires.
  • Thrombose des artères et des veines qui alimentent les organes internes et entraînent une nécrose des organes.

Dans le même temps, la douleur est très intense, peut entraîner un choc douloureux, une baisse de la pression artérielle, une perte de conscience, une insuffisance rénale et cardiaque. L'obstruction des organes creux provoque souvent des douleurs spastiques. Le saignement s'accompagne d'une anémie aiguë et peut entraîner un choc hémorragique. Chez les patients avec un abdomen aigu, les muscles de la paroi abdominale sont tendus, ce qui tente de protéger l'hypochondre droit. La douleur peut être renversée ou piquante, mais en tout cas elle est suffisamment intense et devient parfois insupportable.

Une douleur compressive aiguë sous la forme d'une attaque prolongée est également caractéristique de la forme abdominale de l'infarctus du myocarde. Il imite un abdomen aigu et des coliques rénales, parfois des infections intestinales, des colites ulcéreuses. Des douleurs suffisamment aiguës et sévères se produisent avec des fractures des côtes.

Douleur sourde dans l'hypochondre droit

Une douleur sourde et sourde est un signe courant d'inflammation chronique. La nature de la douleur dans les pathologies suivantes.

  • Hépatite aiguë et chronique, cirrhose, cancer du foie, lésions parasitaires du lobe droit du foie.
  • Cholécystite chronique calculeuse et non calcaire sans exacerbation, cholangite.
  • Pyélonéphrite, hydronéphrose, néphrite apostémateuse, tumeurs rénales avancées.
  • Tumeurs surrénales.
  • Colite légère, diverticulose intestinale.

La douleur constante est caractéristique des tumeurs, des lésions métastatiques des organes internes, des kystes hépatiques parasitaires, des fractures des côtes.

Lourdeur dans l'hypochondre droit

Une sensation de lourdeur sous l'arcade costale droite accompagne un foie œdémateux au milieu d'une insuffisance cardiaque congestive, d'une hépatite, d'une hépatose graisseuse, d'une dyskinésie hypomotrice biliaire et d'une partie de la cholécystite chronique.

Douleur après avoir mangé

Manger accélère l'excrétion et la promotion de la bile, augmente l'apport sanguin au foie et stimule la motilité intestinale. Par conséquent, la nourriture provoque des douleurs dans la pathologie du foie, de la vésicule biliaire, des intestins. Dans ce cas, la nature de la douleur peut être différente: des nausées et une douleur sourde sont caractéristiques de la cholécystite, une douleur spastique aiguë accompagne la colite et la dysbiose intestinale, des douleurs aux piqûres accompagnent la dyskinésie biliaire ou la lithiase biliaire.

Douleur après l'exercice

Des douleurs piquantes ou tiraillantes surviennent après un exercice avec un foie congestif, une hépatite ou une cirrhose. Une crise de cholécystite calculeuse peut provoquer à la fois une activité physique ou une éducation physique, et secouer la conduite.

Mais avec la dyskinésie hypomotrice biliaire, la charge améliore quelque peu le passage de la bile et l'inconfort peut même passer.

Provoquer un stress et une aggravation avec névralgie intercostale, myosite, ostéochondrose, fractures des côtes, thrombose de la veine cave.

Que faire?

En cas de douleurs dans l'hypochondre droit, vous devriez consulter un médecin. Des tentatives indépendantes pour faire face à la douleur avec des antispasmodiques, tels que la drotavérine ou la non-shpa, peuvent atténuer l'image de nombreuses affections aiguës des organes internes, ce qui peut conduire à une aide prématurée et à un pronostic pire pour le patient.

Les bouteilles d'eau chaude ou les analgésiques contenant des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont généralement contre-indiqués jusqu'à ce que la cause de la douleur soit clarifiée, car ils peuvent être très nocifs (par exemple, provoquer des saignements internes).

Pour toute douleur abdominale aiguë, il est conseillé d'appeler la station d'ambulance ou d'aller vous-même chez le chirurgien de garde à l'hôpital le plus proche. S'il n'y a aucune indication d'hospitalisation et de traitement d'urgence, les médecins transfèreront le patient aux collègues de la clinique pour clarifier le diagnostic et sélectionner un traitement.

La prise de contact avec la clinique doit commencer par une visite chez le thérapeute, qui, si nécessaire, nommera des consultations avec un chirurgien, un neuropathologiste, un cardiologue, un endocrinologue.

N'oubliez pas que les douleurs abdominales sont inappropriées à endurer, et souvent mortelles. Plus tôt le patient est examiné par un spécialiste, plus il est susceptible de sortir de la situation avec une douleur dans l'hypochondre avec le moins de perte.

Syndrome de l'hypochondre droit

Il est difficile pour une personne ordinaire de déterminer ce qui lui fait particulièrement mal. Surtout si les sensations désagréables sont localisées du côté droit. Il y a le soi-disant "syndrome de l'hypochondre droit" - un complexe de causes qui provoquent des douleurs chez le patient.

Grands yeux de peur

Tout d'abord, il faut apprendre: nous ne pourrons pas nous diagnostiquer. Selon vos traits de personnalité, à partir du moment où vous avez commencé à chercher la cause de la douleur, vous pouvez constater soit l'innocuité des symptômes, soit un stade déjà incurable d'une maladie grave.

La tâche du patient est de former un certain ensemble de faits avec lesquels le spécialiste se familiarisera. Conclusions - le travail du médecin, pas du patient.

Quelle est la douleur

La douleur est un signal provenant d'un organe spécifique. Un vaisseau coincé dans lequel l'approvisionnement en sang cesse d'être malade.

La propagation de l'inconfort est un processus inflammatoire ou une blessure.

Analyse de la douleur

Alors, pour commencer, réfléchissons aux paramètres de la douleur:

  • Lorsque la douleur a commencé pour la première fois (à quelle heure, ce qui s'est passé à ce moment-là);
  • Y a-t-il des causes visibles de douleur (nourriture, stress, activité physique);
  • Comment se situe la douleur (au même endroit, migre, donne à l'omoplate, au bras);
  • Quel genre de douleur (sourde, douloureuse, aiguë, couture);
  • Le pouvoir de la douleur
  • Dans quelle position du corps la douleur diminue-t-elle, ce qui intensifie la douleur;
  • Combien de temps dure l'attaque (disparaît, ou douleur constante).

Localisation de la douleur

Le côté droit de l'abdomen est une collection d'organes spécifiques. Cependant, la douleur provenant de cet endroit n'est pas toujours le symptôme d'un problème dans le tractus gastro-intestinal..

Le foie, par exemple, n'a aucune terminaison nerveuse. Et se fait sentir, comme on dit dans la célèbre publicité, au dernier tour.

Les terminaisons nerveuses responsables du travail de la vésicule biliaire appartiennent au faisceau nerveux, qui est situé dans le plexus solaire et dans la zone du diaphragme à droite. Souvent, douleur dans le dos, la région scapulaire reflète des troubles du système biliaire et non du système musculo-squelettique (où ils la recherchent).

Compagnons de douleur

Le prochain point important est les symptômes qui accompagnent la douleur abdominale droite..

Y a-t-il une température?

Ressentez-vous de l'amertume dans la bouche?

Quelle est la nature des selles (diarrhée, constipation)?

Y avait-il des vomissements? Sa couleur.

Quelle est la condition générale (fatigue, léthargie, envie de dormir)?

Quand la douleur est insupportable

Toute douleur aiguë nécessite des soins médicaux. Mais, la plupart des gens espèrent qu'ils sont sur le point de lâcher prise, un peu plus et de se sentir mieux... Un enfant, une femme enceinte et une personne âgée sont des catégories spéciales, un retard dans leur utilisation menace leur issue avec une triste issue.

Quelles maladies potentiellement mortelles peuvent provoquer des douleurs du côté droit?

- perforation d'un ulcère dans n'importe quelle partie du tube digestif;

- inversion intestinale (obstruction intestinale);

- pancréatite aiguë (des douleurs de ceinture sont ajoutées).

Avec de telles pathologies, un mal de tête aigu, des vomissements et de la fièvre sont généralement associés au syndrome de douleur aiguë.

Douleur très intense

Les analgésiques n'aident pas

Vomissements de sang

La douleur ne change pas avec un changement de position corporelle

Causes courantes de douleur dans l'hypochondre droit

En premier lieu, de nombreux troubles du système biliaire: dyskinésie de la vésicule biliaire et des canaux, cholécystite, cholangite, spasmes sphinctériens, maladie des calculs biliaires, polypes de la vésicule biliaire.

Chacune des maladies ci-dessus a ses propres spécificités, cependant, il convient de souligner que la façon dont vous mangez, l'activité physique et votre état émotionnel affectent considérablement le cours de ces pathologies.

Aux stades initiaux de la cholécystite, l'accent est mis sur la douleur sur tout le côté droit du corps: zone thoracique, zone scapulaire, bas du dos à droite.

Douleur dans l'hypochondre droit

Maladie de la vésicule biliaire

En deuxième place, la cause de la douleur dans l'abdomen sur les maladies de l'estomac droit. Leur caractéristique est une douleur accrue dans la région épigastrique, qui s'étend jusqu'au côté droit de l'abdomen..

Douleur dans l'hypochondre droit et la région épigastrique

Gastrite, ulcère d'estomac

Sensations désagréables qui affectent l'hypochondre droit, impliquent les lobes inférieurs de l'abdomen gauche, le dos causé par une pancréatite.

Douleur dans l'hypochondre droit, douleur dans la ceinture

Avec les troubles et les pathologies intestinales, il n'y a généralement pas de localisation claire sur le côté droit de l'abdomen, la douleur est concentrée dans la région du nombril, descend plus près du pubis.

Douleur dans l'hypochondre droit chez la femme

La douleur dans l'hypochondre droit, qui a commencé dans l'estomac, irradie vers le rectum

La vraie nature de la douleur

D'un point de vue philistin, il est IMPOSSIBLE de déterminer la cause exacte de la douleur à droite sous les côtes. Il est rare que quiconque puisse prendre en compte l'ensemble des symptômes pour révéler la vraie nature de la douleur. Cependant, nous faciliterons grandement le travail d'un spécialiste si nous prêtons attention à la nature, à la force de la douleur, au moment de sa survenue et à l'identification des facteurs qui contribuent à la formation de la douleur.

Une douleur aiguë et soudaine accompagnée de troubles dyspeptiques graves nécessite des soins d'urgence.

Avec une gêne récurrente tolérable, mais atroce, dans l'hypochondre droit, vous devez:

Passez au régime numéro 5

Éliminer les efforts physiques intenses (lever la barre, exercer des efforts);

Le côté droit fait mal sous les côtes sur le côté

La concentration de plusieurs organes importants à la fois dans une seule projection du corps nécessite une approche différentielle de l'examen. Le médecin exclut les maladies qui ont des manifestations similaires et révèle finalement la présence de la principale pathologie qui a provoqué une gêne. Les causes possibles de la maladie occupent un large spectre: l'inflammation et une tumeur peuvent se révéler être une source de sensation désagréable. Par conséquent, lorsque les patients demandent: "Le côté droit sous les côtes sur le côté fait mal - qu'est-ce que cela pourrait être?" - ils sont envoyés pour un diagnostic complet.

Ce qui est sous la côte droite

Il s'agit de la localisation des organes du système hépatobiliaire, du rein droit et partiellement du tube digestif. Si le processus dégénératif de la section thoracique se développe, les muscles s'enflamment - le côté droit affecte également la douleur. En outre, la localisation de l'inconfort sur un seul côté du corps est caractéristique des processus oncologiques. Souvent - lorsqu'ils entrent dans la phase terminale, ils s'accompagnent du développement de métastases.

Types de douleur

Le syndrome douloureux fait référence à la principale manifestation de nombreux types de pathologies - destructrices, inflammatoires, infectieuses et tumorales. Mais pour clarifier le tableau clinique et poser un diagnostic rapide, le médecin doit connaître certaines informations sur la sensation désagréable qui s'est produite..

Lors de la visite d'un spécialiste doit:

  • clarifier la nature de la douleur
  • spécifier la localisation de l'inconfort aussi précisément que possible
  • énumérer les facteurs qui ont précédé une exacerbation d'une attaque
  • rendre compte des moyens de vous sentir mieux

Sur la base des antécédents médicaux du patient, le médecin différencie la condition, car la nature de la douleur n'est pas négligeable..

Pression latérale et lourdeur

Elle survient pendant la grossesse (avec grossesse multiple, grandes tailles de l'enfant et / ou au 3ème trimestre). Cette condition rend difficile l'adoption d'une posture indolore. Le symptôme accompagne les mouvements fœtaux du fœtus, y compris son léger déplacement après avoir mangé par une femme. D'autres causes d'inconfort sous les côtes sur le côté sont l'ostéochondrose de la région thoracique, des problèmes avec l'état du foie, du rein droit, de la vésicule biliaire.

Douleurs piquantes

Apparaît principalement pendant le jogging ou après avoir mangé des aliments malsains (aliments gras, fumés, frits). La condition indique la formation de calculs à l'intérieur de la vésicule biliaire, ou des problèmes avec le diaphragme. En outre, une sensation de piqûre est un signe d'écoulement insuffisant de sang des services du système hépatobiliaire. Moins fréquemment, une cholécystite se manifeste - une inflammation de la vésicule biliaire..

Douleur contondante

Il accompagne un large éventail de maladies - pancréatite, duodénite, hépatite, pyélonéphrite, cholécystite. Les dommages au pancréas, au duodénum, ​​au foie, aux reins, à la vésicule biliaire sont répertoriés. Combine toutes ces conditions pathologiques, augmentation de la douleur du côté droit après avoir mangé, modification de la position du corps. En cas de lésion rénale, l'inconfort sous les côtes sur le côté est aggravé par une activité physique insignifiante. Les autres symptômes sont une indigestion, des nausées, des vomissements, une hyperthermie.

Attaque acérée

Il se produit avec la soi-disant colique hépatique, lorsque le calcul présent dans la vésicule biliaire se déplace. D'autres pathologies conduisant à l'apparition de douleurs dans le côté droit sont l'appendicite aiguë, l'invasion helminthique, l'infarctus du myocarde (manifestation abdominale de ce type). Combine ces pathologies - le mouvement de localisation de la partie sous-costale de la cavité abdominale à la région ombilicale. Les autres symptômes sont des ballonnements, une perte de poids due à des vomissements fréquents et massifs, une diarrhée; hyperthermie.

C'est une douleur sourde

Il accompagne le développement de la colite (inflammation de l'intestin), de la cirrhose, des néoplasmes malins de divers organes de la cavité abdominale. Combine les conditions énumérées, la perte de poids, l'augmentation de l'organe affecté, le maintien de la température corporelle à un niveau subfébrile. Le patient manque d'appétit, qui devient rapidement la cause de la perte de poids, de l'anémie, de l'hypovitaminose. Étant donné que des douleurs douloureuses sous les côtes latérales se produisent périodiquement et que le degré de son intensité varie, la présence d'une pathologie n'est pas suspectée. Un médecin n'est consulté dans 90% des cas que lorsque la maladie est à un stade terminal et que le traitement n'apporte pas d'efficacité.

Les causes

Les experts associent la douleur du côté droit au développement d'une inflammation des organes localisés dans cette partie du corps. Moins souvent (dans environ 18% des cas), l'inconfort provoque la formation d'une tumeur maligne. Dans 3 à 5% des situations, une sensation désagréable sur le côté est observée chez la femme enceinte (plus proche de la date estimée d'accouchement).

Les principaux facteurs étiologiques, les conditions favorables à leur apparition, ainsi que les méthodes d'arrêt courantes sont indiqués dans le tableau.

Étiologie de la douleur du côté droitPourquoi se pose, comment arrêter
Maladies du foie et de la vésicule biliaireRégime malsain, mode de vie sédentaire, abus d'alcool, prise de médicaments. Éliminez de manière conservatrice. Si la douleur est causée par la formation de calculs à l'intérieur de la vésicule biliaire, une intervention chirurgicale sera nécessaire..
Maladie pancréatiqueAlcoolisme, abus d'aliments épicés, fumés et gras; prédisposition héréditaire, médicaments incontrôlés. Le traitement est principalement conservateur.
Une maladie intestinaleAliments pauvres et / ou rares, intoxications antérieures, infestations helminthiques, tabagisme, alcoolisme, consommation excessive de café. Autres facteurs - stress, mode de vie sédentaire. Le traitement est principalement conservateur.
Maladies musculairesActivité physique excessive, hypothermie, activité professionnelle monotone et / ou sédentaire (pianistes, chauffeurs). Le traitement est conservateur..
Névralgie intercostaleSous-refroidissement, séjour prolongé dans une position inconfortable, secousses brusques. La thérapie est exclusivement conservatrice.
Maladie pulmonaire droiteL'hypothermie, la nécessité d'un repos au lit prolongé, le travail dans des conditions dangereuses, un changement brusque du climat, le tabagisme. La pneumonie, y compris compliquée de pleurésie, est traitée de façon conservatrice. Le processus malin, couvrant le poumon droit, est retiré chirurgicalement, par radiothérapie ou chimiothérapie.
Appendicite aiguëProcessus inflammatoires dans l'intestin, présence d'objets étrangers (non digérés) dans l'annexe. Traitement chirurgical uniquement.

Maladies du foie et de la vésicule biliaire

Ceux-ci incluent l'hépatite, la cirrhose, la cholécystite, la dyskinésie biliaire, la formation de calculs dans la vésicule biliaire. Un facteur prédisposant est une situation environnementale défavorable, les caractéristiques anatomiques des organes du système hépatobiliaire.

Manifestations cliniques, en plus de la douleur avec localisation dans l'hypochondre droit:

  • Arrière-goût amer
  • La formation d'un revêtement visqueux blanc ou gris sur la langue
  • Symptômes dyspeptiques - accès de nausées, vomissements. Dans 90% des cas, les masses excrétées contiennent un mélange de bile.
  • Augmenter la température corporelle à des chiffres élevés
  • Motilité intestinale
  • Tabouret lâche

Signes supplémentaires - une sensation de lourdeur droitière, des ballonnements, une tension de la paroi abdominale antérieure, une sensation désagréable lorsque vous la touchez. Dans le contexte de l'état pathologique, il y a une diminution de la pression artérielle, un teint jaune pâle est observé. Si la douleur est causée par une hépatite, la pigmentation de l'urine s'intensifie (elle prend une teinte brun foncé), les selles deviennent plus claires.

Maladie pancréatique

Le processus inflammatoire à l'intérieur du pancréas est défini comme une pancréatite. Signes cliniques de la maladie:

  • Détérioration de la santé après avoir mangé (après 1-1,5 heures)
  • Augmenter la température corporelle à des marques subfébriles
  • Vomir et déféquer les aliments non digérés
  • Brûlures d'estomac, nausées, étourdissements, faiblesse, diarrhée

Comme d'autres maladies, la pancréatite est divisée en forme aiguë et chronique. La malignité pancréatique pendant une longue période ne présente pas de symptômes prononcés. Il ne fait attention qu'aux changements de teint et de sclérotique, inconfort récurrent constant après avoir mangé.

Une maladie intestinale

Signes, en plus de la douleur sous les côtes sur le côté:

  1. Troubles dyspeptiques (nausées, vomissements, brûlures d'estomac)
  2. Ballonnement, douleur sous les côtes, autour du nombril avec transition vers la région lombo-sacrée et sus-pubienne
  3. Une prédisposition à la constipation, qui est remplacée par la diarrhée
  4. La formation de matières fécales dans des conglomérats inhabituels - des selles de type haricot (un symptôme de "matières fécales de mouton") Un mélange de pus dans les masses sécrétées.

Signes supplémentaires - affaiblissement des cheveux avec leur perte ultérieure, ongles cassants, perte de dents, détérioration de la peau. Si un cancer de l'intestin s'est formé - les selles contiennent des stries de sang, un manque d'appétit, des étourdissements et une faiblesse se produisent. Avec les processus tumoraux malins, le poids diminue très rapidement et un changement de position corporelle ne soulage pas.

Maladies musculaires

L'inflammation des fibres musculaires (myosite) s'accompagne de sensations de tir ou de crampes. L'étiologie de la maladie est la présence d'un foyer d'infection chronique, de convulsions pendant la baignade. Parfois, le développement de la pathologie est facilité par la prise de certains groupes de médicaments - antibiotiques, agents chimiothérapeutiques, hormones. L'inconfort s'intensifie après avoir mangé, s'inclinant vers la gauche. Lors de l'examen de la zone touchée, une densification des tissus se fait sentir.

Névralgie intercostale

Il s'agit d'un processus inflammatoire impliquant les fibres nerveuses du côté droit des côtes. Les raisons sont la présence d'ostéochondrose, de lésions thoraciques, de stress systématique. Les manifestations cliniques ressemblent à une myosite. Une caractéristique distinctive est un engourdissement de la zone touchée, une douleur accrue en raison de la pression sur la colonne vertébrale.

Maladie pulmonaire droite

Si le côté droit fait mal sous les côtes du côté, le développement d'une pneumonie du lobe inférieur n'est pas exclu. Parfois, elle est compliquée de pleurésie. Manifestations cliniques de la pathologie:

  • Toux avec ou sans écoulement d'expectoration
  • Respiration sifflante audible, essoufflement
  • Augmenter la température globale à des chiffres élevés
  • Faiblesse générale due à une intoxication et un dysfonctionnement respiratoire

Avec le développement d'un néoplasme malin du poumon, un mélange de sang est toujours présent dans les expectorations de toux. Dans le même temps, le patient perd rapidement du poids, sa peau prend une teinte cireuse et les traits du visage sont aiguisés. Avec la pneumonie, la réduction de la douleur est facilitée par l'adoption de la position du corps sur le côté droit. Si une tumeur maligne s'est produite, une telle mesure est inutile: parfois même les analgésiques ne soulagent pas complètement la douleur.

Appendicite aiguë

Inflammation de l'appendice. Symptômes de la condition:

  1. Douleur douloureuse près du nombril à droite avec une transition vers le bas de l'abdomen
  2. Nausées, vomissements, diarrhée
  3. Perte d'appétit, pâleur de la peau, diminution de la pression artérielle
  4. Fièvre

Une attention médicale immédiate est requise (vous devez appeler une ambulance). Si la zone enflammée n'est pas excisée, elle peut s'ouvrir, son contenu se répandra à travers la cavité abdominale stérile. Dans ce cas, une péritonite se produira - un phénomène potentiellement mortel.

Douleur pendant la grossesse

Pendant le port du fœtus, la douleur unilatérale est due aux particularités de la position intra-utérine de l'enfant et de la structure anatomique du corps de la femme. Dans 90% des cas, une gêne sévère est observée au 3ème trimestre. Les causes du phénomène:

  • L'utérus élargi s'élève de la cavité pelvienne et serre le diaphragme
  • L'enfant fait des mouvements actifs avec les jambes et les bras.
  • En raison de l'utérus élargi, une charge importante sur la colonne vertébrale
  • Une alimentation aléatoire (abus d'aliments gras, aigres, épicés et / ou salés) entraîne le développement de problèmes avec le foie, la vésicule biliaire

Un complexe des facteurs énumérés peut également être observé immédiatement. Le gain de poids pendant la grossesse est tout aussi important. Les kilos en trop affectent également négativement l'état de la colonne vertébrale, créent une charge supplémentaire.

Douleur sur le côté après avoir mangé ou fait de l'exercice

Les sensations unilatérales désagréables après avoir mangé sont dues à la présence d'une inflammation de l'estomac, du côlon 12, des parties du système hépatobiliaire. De plus, la douleur à droite fait partie des manifestations cliniques du stade initial de l'ulcère gastroduodénal.

L'inconfort après un effort physique provoque:

  1. Entraînement anormal (exercice trop intense et / ou fréquent)
  2. Un repas copieux la veille
  3. Technique de respiration incorrecte pendant l'entraînement
  4. Accumulation dans les muscles de l'acide lactique
  5. Foie surpeuplé de sang

Dans tous les cas, il est conseillé de revoir le schéma d'entraînement, consulter un spécialiste. Si, malgré les ajustements effectués, la douleur se répète, il est nécessaire de subir un examen. La présence d'un processus inflammatoire et / ou tumoral n'est pas exclue. Avec la progression de tels, l'activité physique n'est pas la raison, mais un indicateur du processus pathologique. Il confirme la présence d'un trouble dans le corps..

Quel médecin contacter

Au départ, vous devriez consulter un thérapeute. Un médecin généraliste procédera à un examen, une enquête, désignera un examen. Sur la base des résultats du diagnostic et de la pathologie établie, il sera clair qui va traiter le patient:

  1. Si la détérioration de la santé est causée par des problèmes d'intestin, de vésicule biliaire ou de foie, un gastro-entérologue est impliqué dans le traitement..
  2. Lorsque la douleur est due à une névralgie, il est conseillé de contacter un neurologue.
  3. Si l'inconfort du côté droit est causé par une maladie biliaire, une appendicite, une pancréatite, le patient est traité par un chirurgien.
  4. Avec la relation de la douleur avec la dysfonction du poumon droit, le pneumologue compile et supervise la thérapie.

La douleur sur le côté droit du torse qui est survenue chez les femmes enceintes suggère un appel imprévu à un gynécologue observateur. S'il est impossible de consulter un gastro-entérologue, mais qu'il est définitivement établi que la source de la douleur est le tube digestif, le traitement est effectué par un thérapeute.

Diagnostique

Dans un premier temps, le spécialiste effectue une enquête et un examen du patient. Obtient des informations sur les pathologies passées, les allergies à certains médicaments, la présence de problèmes similaires chez les membres de la famille. Pour clarifier le tableau clinique, les types d'examens suivants sont prescrits:

  • Analyse de sang, d'urine, d'excréments (biochimiques, cliniques, bactériologiques)
  • Échographie d'un organe suspecté de dysfonctionnement
  • Examen radiographique des côtes, de la colonne vertébrale
  • IRM et TDM (prescrits si nécessaire pour déterminer le degré d'apport sanguin aux tissus, la taille de la tumeur, le spectre du processus inflammatoire et destructeur)
  • FGDS
  • Fluorographie

D'autres types de recherches dépendent de la maladie présumée, qui, selon le médecin, provoque des douleurs dans le côté droit sous les côtes.

Traitement

Le traitement dépend de la pathologie révélée et le type d'intervention (conservateur ou chirurgical) dépend du stade de la maladie au moment de consulter le médecin.

L'ostéochondrose est éliminée par les chondroprotecteurs, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les médicaments qui réduisent l'œdème. Avec la cholécystite, des médicaments sont prescrits qui visent à améliorer l'écoulement de la bile. Les processus inflammatoires qui se produisent à l'intérieur du tube digestif, les reins, sont traités avec des antibiotiques, des probiotiques, des vitamines et des enzymes..

Si la condition est accompagnée de troubles dyspeptiques (nausées, vomissements) - l'introduction de Cerucal est indiquée. La pyélonéphrite implique l'utilisation, entre autres médicaments, d'uroseptiques. La névralgie intercostale est traitée de manière complète - avec des médicaments qui réduisent le tonus et arrêtent l'inflammation musculaire, les frottements et les vitamines. L'appendicite est une indication pour une intervention chirurgicale immédiate. La pancréatite aiguë est traitée par chirurgie, une forme prolongée d'inflammation implique un traitement médicamenteux..

La pneumonie est éliminée par antibiothérapie, médicaments expectorants. Dans tous les cas, à l'exception de l'appendicite, des analgésiques sont administrés au patient. Avec l'inflammation de l'appendice, l'anesthésie préliminaire (il ne s'agit pas d'anesthésie) est interdite. Une sensibilité réduite rend le diagnostic différentiel difficile. La douleur qui se produit pendant la grossesse aide à réduire l'adoption d'une position corporelle plus confortable, l'utilisation de bandages de soutien spéciaux.

La prévention

Afin d'éviter le développement d'une pathologie provoquant des douleurs du côté droit sous les côtes, vous devez:

  1. Refuser l'alcool, modérer la quantité de médicament prise (ne pas prendre d'analgésiques au moindre besoin).
  2. Normaliser la nutrition. Faire un régime en tenant compte des méfaits des quantités excessives d'aliments gras, fumés et épicés.
  3. Évitez l'hypothermie, séjour prolongé dans une position inconfortable constante.
  4. Menez un style de vie mobile. Si nécessaire, repos au lit (par exemple, en cas de handicap), les soignants doivent favoriser des changements réguliers de la position corporelle du patient.
  5. Il n'est pas recommandé aux femmes enceintes d'ignorer l'utilisation d'un pansement si cette recommandation provient d'un gynécologue observateur. Il convient également de garder à l'esprit que la période de gestation n'est pas un motif de nutrition chaotique: vous devez respecter une alimentation équilibrée.

Malgré l'importance de mener un style de vie mobile, les charges excessives doivent être évitées afin de ne pas provoquer d'entorse, de rupture des fibres musculaires. Des néoplasmes oncologiques surviennent, entre autres, en raison d'une prédisposition héréditaire. Par conséquent, les personnes appartenant à ce que l'on appelle le groupe à risque devraient être régulièrement inspectées..

Il Est Important De Savoir Sur La Diarrhée

Le magazine a été créé pour vous aider dans les moments difficiles lorsque vous ou vos proches êtes confrontés à une sorte de problème de santé!
Allegolodzhi.ru peut devenir votre assistant principal sur le chemin de la santé et de la bonne humeur!

Comment se manifeste la giardiase?La giardiase asymptomatique ne provoque pas de plaintes et est appelée portage. Il n'est traité que lorsque sa présence a provoqué l'infection et la maladie d'autres personnes.