Appétit de pancréatite

La pancréatite est une inflammation du pancréas. Cette glande remplit des fonctions très importantes dans l'organisme: régulation du métabolisme énergétique, normalisation de la digestion, participation à de nombreux processus jugés vitaux. Compte tenu de l'importance de cet organisme, vous devez savoir ce qui constitue les symptômes de la pancréatite et le traitement de cette pathologie.

Description de la maladie

Le jus pancréatique contient des enzymes qui peuvent digérer les protéines, les graisses et les glucides. Si le corps est en bonne santé, les enzymes pénètrent dans le duodénum, ​​où elles commencent à agir..

Si une pancréatite se développe, les enzymes de la glande sont activées très tôt, lorsqu'elles sont encore à l'intérieur du pancréas. Dans le même temps, des lésions tissulaires de la glande sont notées, elle se digère. Dans certains cas, une nécrose pancréatique peut se développer (la plupart des tissus meurent).

Les hormones produites par le pancréas (glucagon, insuline) contrôlent le niveau de glucose dans le sang. La pancréatite est considérée comme une maladie dangereuse en raison de la mort des cellules pancréatiques. Ces dernières années, il s'est propagé très rapidement, en particulier la pancréatite alcoolique.

La maladie est fixée en trois types:

  1. Aigu. Inflammation de toutes les parties de l'organe, de la glande entière. Le premier type de maladie se caractérise par de telles manifestations: pourriture des tissus organiques, suppuration, hémorragie (parfois).
  2. Réactif. Sa survenue est provoquée par une crise de pancréatite aiguë. Il se développe avec une exacerbation des maladies de l'estomac, de la vésicule biliaire, du duodénum, ​​du foie.
  3. Chronique. C'est très lent. Si la maladie n'est pas traitée, elle progressera. Le silence est observé lorsque le patient suit le régime prescrit. L'exacerbation se produit avec une violation du régime alimentaire, une suralimentation.

Les raisons qui provoquent le développement de la pancréatite peuvent être les suivantes:

  • malnutrition;
  • l'abus d'alcool. Une pancréatite alcoolique se développe;
  • maladies inflammatoires (hépatite, grippe);
  • perturbations hormonales;
  • ascariase;
  • maladie métabolique;
  • maladie vasculaire;
  • Diabète;
  • cholélithiase;
  • ERCP;
  • duodénite, ulcère;
  • allergie;
  • rétrécissement du canal pancréatique;
  • blessures, blessures de l'abdomen;
  • hérédité;
  • tumeurs;
  • prendre des médicaments (antibiotiques, sulfamides).

Symptômes

Considérez plus en détail les symptômes et le traitement de l'inflammation pancréatique. Dans la pancréatite, les symptômes sont généralement observés comme suit:

  • fièvre;
  • douleur aiguë et intense dans l'abdomen. il peut se propager vers l'arrière;
  • nausées Vomissements;
  • la présence dans les selles de particules alimentaires non digérées;
  • la faiblesse;
  • vertiges;
  • perte d'appétit.

Les troubles digestifs sont très courants. Ils se manifestent par une diarrhée. Le tabouret est liquide, il a une odeur désagréable, de couleur grise. Il est assez difficile de le laver des murs des toilettes. Une forte perte de poids, une perte d'appétit. La douleur dans l'abdomen se fait sentir après 30 à 60 minutes après avoir mangé.

«Les symptômes et le traitement de la pancréatite chez l'adulte» est un sujet plus pertinent que «Les symptômes et le traitement de la pancréatite chez l'enfant». Les enfants mangent plus ou moins correctement, car les parents (la plupart d’entre eux) suivent le menu des enfants, la qualité des produits achetés et l’état de santé de leur enfant. Les adultes sont plus insouciants sur le corps. Ils l'empoisonnent avec de la nourriture de mauvaise qualité, de l'alcool (pancréatite alcoolique), de la malbouffe.

Parmi les manifestations les plus frappantes de la pancréatite, nous mettons en évidence la douleur. Il se manifeste non seulement dans l'abdomen, dans le bas du dos. Lors de l'utilisation d'aliments tels que: aliments gras, salés, épicés, alcool, des douleurs cardiaques apparaissent, similaires à celles qui se manifestent dans l'angine de poitrine. Des douleurs gastriques se manifestent dans la région épigastrique, peuvent céder dans l'hypochondre (droite, gauche). En position debout sur le dos, la douleur s'intensifie et en se penchant en avant (position assise), au contraire, la douleur disparaît. Si le patient ne reçoit pas l'aide appropriée en temps opportun, un choc douloureux peut se développer..

Il convient également de mentionner la température élevée, qui est une conséquence du développement rapide de l'inflammation. Le patient peut avoir une montée / chute de pression.

Les symptômes externes de la maladie comprennent:

  • affûtage des traits du visage;
  • pâleur du derme;
  • acquisition de la couleur grise par le derme;
  • Jaunissement du derme, sclérotique. Ictère mécanique (il se manifeste par le développement d'une forme sclérosante de la maladie;
  • revêtement de la langue (jaunâtre);
  • cyanose du derme. Des taches de cette couleur peuvent apparaître autour du nombril, dans le bas du dos;
  • couleur bleu-vert du derme. Cette couleur apparaît dans la région de l'aine en raison de la pénétration du sang de la glande enflammée sous le derme de l'abdomen..

Lorsqu'une crise de pancréatite commence, vous devez appeler une ambulance. Il est également conseillé de vous familiariser avec les premiers soins que vous pouvez vous fournir.

Diagnostique

Pour poser un diagnostic précis, le patient doit subir un diagnostic, qui consiste à:

  • test sanguin général;
  • analyse fécale;
  • analyse biochimique du sang;
  • Échographie du péritoine;
  • analyse d'urine;
  • œsophagogastroduodénoscopie;
  • tomodensitométrie;
  • cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique.

Traitement

Les symptômes et le traitement de la pancréatite réactive sont spécifiques. La thérapie de cette pathologie est nécessairement complétée par le régime le plus strict. Un malade peut rester seul sur l'eau pendant plusieurs jours. Avec une légère gravité de la pathologie, les médecins conseillent de suivre un régime caractérisé par une faible teneur en matières grasses.

Il est très important de savoir non seulement quels sont les symptômes de la pancréatite et le traitement diététique, mais aussi comment fournir les premiers soins. Si une crise de pancréatite a commencé, vous pouvez:

  1. Mettez le patient au lit. Pour réduire la douleur, il est recommandé d'appuyer vos genoux contre votre poitrine. Donnez-lui la paix.
  2. Quelque chose de froid est appliqué à la région épigastrique. Il est également nécessaire de soulager la douleur, l'enflure..
  3. Donnez un tel médicament: "Maxigan", "Spazmalgon", "No-shpa", "Drotaverin". Ils soulageront les crampes, la douleur.
  4. Appelle une ambulance.
  5. Pour exacerber la douleur, ne donner que de l'eau.

Les patients atteints de pancréatite, avec une attaque, recommandent généralement la paix, le froid, la faim.

Avec une inflammation du pancréas, le traitement est:

  • du repos;
  • thérapie médicamenteuse;
  • élimination de la douleur;
  • la mise en œuvre de la thérapie antienzyme;
  • thérapie vitaminique;
  • la nomination d'enzymes pancréatiques;
  • régime
  • normalisation de l'équilibre acido-basique;
  • nutrition parentérale;
  • normalisation du tube digestif;
  • traitement chirurgical;
  • amélioration du sanatorium.

Tout médicament doit être prescrit par un spécialiste. Ce n'est qu'ainsi que les chances d'une reprise rapide augmenteront.

Pour soulager la douleur, les médecins recommandent:

  1. Antispasmodiques (Duspatalin, Fenikaberan, Drotaverin, Spazmalgon, Maksigan, Sparex, No-shpa).
  2. M-Cholinolytics («Gastocepin», «Chlorozil», «Metapine», «Atropine»).
  3. Bloqueurs H2 (Famotidine, Ranitidine).

Le but de la thérapie anti-enzymatique est de bloquer les enzymes (gordox, trypsine, pantripine, contracale, triazylol. Elle aide à réduire l'enflure, la douleur, les troubles microcirculatoires. Des médicaments antisécrétoires sont souvent prescrits:

  • cytostatiques ("Fluorofur", "Ribonucléase", "5-fluorouracile");
  • bloqueurs de la pompe à protons (Omez, Rabelok, Nexium, Omeprazole);
  • Amidopyrine;
  • Gordoks;
  • "Trasilol";
  • "Contrikal";
  • "Acide Epsilon-aminocaproïque".

Pour soulager l'enflure, le médicament "Asparkam" est prescrit.

Pour réduire la production d'hormones à travers le pancréas, utilisez "Octreotide".

Les enzymes pancréatiques aident à réduire le fardeau de la glande enflammée. De ce groupe de médicaments prescrits:

Normaliser l'équilibre acido-basique aidera:

De la vitamine, une personne malade a besoin:

Restaurer le tube digestif aidera:

La nutrition parentérale consiste à introduire:

  • solutions électrolytiques (gluconate de calcium 10%, chlorure de potassium 10%;
  • mélanges d'acides aminés essentiels ("Aminosol", "Alvezin").

Il est également possible de traiter les remèdes populaires à la maison. La médecine traditionnelle doit être convenue avec un spécialiste. L'un des remèdes populaires est le jus de carottes + pommes de terre. Il se boit une demi-heure avant les repas. Vous pouvez également utiliser des préparations à base de plantes, qui incluent de telles herbes:

Beaucoup recommandent le bouillon d'avoine.

Le médecin traitant prescrit une thérapie, un régime à suivre.

Vous devez surveiller une bonne nutrition:

  • manger des aliments chauds;
  • manger souvent, petit à petit;
  • privilégier la nourriture pour un couple;
  • manger des plats râpés et semi-fluides;
  • fournir beaucoup de boisson;
  • exclure épicé, aigre, salé, poivré;
  • consommer des légumes, des fruits, des produits laitiers, du poisson faible en gras, de la semoule, du sarrasin.

Prix ​​de traitement estimés dans les principaux centres

VilleCliniqueProcédurePrix
KievEUROMEDConsultation de spécialistes250 UAH.
permienCentre de santé AlphaRendez-vous avec un spécialiste principal964 rub.
SamaraArctiqueExamen gastro-entérologue800 rub.
IekaterinbourgClinique SMTSpécialiste de l'accueil1500 frotter.
VolgogradHôpital clinique régional de Volgograd № 1Consultation gastroentérologue327 rub.
Nizhny NovgorodCentre de santé AlphaRendez-vous gastroentérologue161 rub.
OmskCentre de diagnostic clinique sur la rue IlyinskayaConsultation gastroentérologue600 frotter.
MSCParentéConsultation de spécialistes1500 frotter.
MinskArt Honey CompanyConsultation de spécialistes240 000 bel. frotter.
KharkovolympiqueRendez-vous gastroentérologue120 UAH.
SPBExpertRendez-vous gastroentérologue1000 rub.
Alma-ataOncliniqueLe coût du spécialiste de l'admission5600 tenge
ChelyabinskperleExamen spécialisé780 rub.
NovossibirskMedical On GroupRendez-vous principal1100 rub.
OdessaOncliniqueRendez-vous avec un spécialiste principal200 UAH.
DnepropetrovskOH Clinics DniproRendez-vous gastroentérologue250 UAH.

La prévention

Dans le rôle des méthodes préventives, il est recommandé:

  1. Refuser l'alcool (la pancréatite alcoolique occupe une grande partie de toutes les pathologies pancréatiques).
  2. Traiter en temps opportun les maladies gastro-intestinales.
  3. Mange correctement.
  4. Offrez des promenades dans les airs.
  5. Faire du sport.

Conseils & Astuces

En adhérant à une bonne nutrition, faire du sport peut empêcher le développement d'une pathologie telle que la pancréatite alcoolique. Pendant la fête ne doit pas trop manger.

Afin d'éviter les complications dangereuses de la pancréatite (ascite, abcès, nécrose pancréatique, complications pulmonaires, faux kyste), toutes les instructions du médecin doivent être respectées. Vous devez être traité correctement: ne sautez pas la prise de médicaments, ne vous écartez pas du régime tout en soulageant la maladie.

Pancréatite chronique

La pancréatite chronique est une maladie inflammatoire et dystrophique chronique du pancréas, caractérisée par une évolution progressive avec le remplacement de son tissu exocrine et endocrinien par du tissu fibreux avec le développement progressif d'une insuffisance exocrine et incrétoire. La maladie touche souvent les hommes.

Au début du développement de la maladie, on note un œdème pancréatique, sa nécrose et une inflammation du parenchyme séreux. Avec la progression de la maladie, la sclérose en plaques se développe, l'oblitération de ses canaux excréteurs, le tissu glandulaire subit une calcification. Dans les canaux excréteurs restants de la glande, une formation de pierre se produit. La taille de la glande est réduite.

La pancréatite chronique peut être primaire ou secondaire. La pancréatite chronique primaire est caractérisée par le fait que le processus pathologique est localisé dans le pancréas dès le début. La pancréatite chronique est secondaire si elle se développe dans le contexte d'une maladie.

Étiologie

Il existe un grand nombre de raisons conduisant au développement d'une pancréatite chronique. Parmi eux, 2 raisons principales ressortent: l'abus d'alcool et la lithiase biliaire. Dans le premier cas, une pancréatite chronique primaire se développe, dans le deuxième - secondaire. Les autres maladies du tractus gastro-intestinal menant au développement d'une pancréatite chronique sont la cholécystite chronique, la gastrite chronique, la duodénite, l'ulcération

maladie, pathologie de la grande papille du duodénum. En plus des maladies du tractus gastro-intestinal, les causes de la pancréatite chronique peuvent être des infections virales, des effets toxiques, des effets allergiques, des troubles hormonaux, des maladies métaboliques, ainsi qu'une prédisposition héréditaire.

Pathogénèse

Normalement, le pancréas est protégé de ses propres enzymes par un certain nombre de mécanismes. Le métabolisme des cellules acineuses reste normalement inchangé, ce qui empêche leur digestion par les enzymes pancréatiques en raison de leur intégrité. De plus, le tissu pancréatique contient une quantité suffisante d'inhibiteurs enzymatiques. Le tissu glandulaire a un environnement alcalin, les cellules canalaires sécrètent une grande quantité de mucus. Dans l'état normal, un écoulement adéquat de suc pancréatique et de lymphe est effectué à partir de la glande. Si ces mécanismes de défense sont endommagés, le tissu de la glande est endommagé par ses propres enzymes, telles que la trypsine et la lipase. Sous l'influence de divers facteurs étiologiques, une violation de divers mécanismes de défense se produit..

Dans le cas d'une lésion alcoolique, la sécrétion de sécrétion est activée et la pression à l'intérieur des canaux pancréatiques augmente. La consommation d'alcool entraîne un gonflement de la membrane muqueuse du duodénum et du sphincter d'Oddi, qui, à son tour, entraîne une augmentation encore plus importante de la pression dans les canaux de la glande. Si le patient prend actuellement des aliments gras, la production de jus pancréatique est stimulée. Étant donné que l'écoulement du jus est difficile, une augmentation de la concentration des enzymes dans le fer se produit et des dommages à ses tissus se produisent.

Si la maladie se développe dans le contexte de la pathologie des canaux biliaires, sa pathogenèse est la suivante: la bile est rejetée (reflux) dans le canal, où les enzymes sont activées. Avec ce mécanisme de développement de la maladie, la pression intraductale peut également augmenter en raison de la pathologie concomitante du sphincter d'Oddi. Une pression accrue entraîne des dommages aux membranes cellulaires du pancréas et elles s'auto-digèrent.

Une augmentation de la pression à l'intérieur des conduits est possible avec une sécrétion insuffisante, ce qui conduit à une violation de l'écoulement du suc pancréatique. Cela augmente la concentration de protéines qui composent le jus, et elles forment des bouchons de protéines dans les canaux de la glande. En cas de violation de l'apport sanguin aux tissus des glandes, son métabolisme est perturbé, une atrophie se développe, un remplacement progressif des tissus normaux par des tissus fibreux se produit.

Classification

1) pancréatite chronique primaire (alcoolique) - pancréatite des "petits canaux";

2) pancréatite chronique secondaire (cholépancréatite) - pancréatite des "gros canaux".

Il existe une classification selon les formes cliniques de la maladie:

1) pancréatite chronique récurrente;

2) pancréatite douloureuse chronique;

4) pancréatite chronique latente (indolore).

Clinique

Dans la pancréatite chronique, un certain nombre de syndromes sont distingués. Ce sont le syndrome inflammatoire et destructeur, les troubles de la sécrétion externe et interne.

Pour le syndrome inflammatoire destructeur, un symptôme caractéristique est la douleur de diverses localisations, selon l'emplacement du foyer pathologique. Dans la pancréatite chronique, la tête de la glande, son corps et sa queue peuvent être affectés..

Dans le cas de la localisation du foyer pathologique dans la tête du pancréas, la douleur est localisée dans la zone pyloroduodénale, le triangle de Shoffar et l'hypochondre droit.

Si le foyer pathologique se trouve dans le corps de la glande, la douleur est localisée au-dessus du nombril, dans la région épigastrique. Lorsque la queue de la glande est endommagée, la douleur est localisée dans la région de l'hypochondre gauche, la moitié gauche de la région épigastrique, à gauche du nombril.

Si toute la glande est affectée, la douleur est localisée dans toute la moitié supérieure de l'abdomen. Irradiation possible de la douleur dans l'épaule gauche, l'omoplate, la moitié gauche du cou et du dos.

Les douleurs ont généralement faim, mais après avoir mangé, elles ne passent pas, mais deviennent seulement ennuyeuses. C'est leur différence avec la douleur dans l'ulcère gastroduodénal. Douleur marquée en position couchée.

La douleur dans la pancréatite chronique survient à la suite d'une extension du débit de la glande due à une augmentation de la pression intraductale. Étant donné que les aliments gras et épicés provoquent une augmentation de la production de bile, après leur utilisation, la douleur apparaît ou s'intensifie, ainsi qu'après la prise de médicaments cholérétiques.

Avec une exacerbation de la maladie, une augmentation de l'appétit, une sensation constante de faim, une faiblesse, une tachycardie, des tremblements des extrémités, une sensation de peur peut apparaître. Ces symptômes surviennent lorsqu'une grande quantité d'insuline est libérée dans la circulation sanguine. Dans la pancréatite chronique, la partie exocrine du pancréas souffre, qui se manifeste par la survenue d'un syndrome dyspeptique: nausées, vomissements, perte d'appétit jusqu'à son absence totale. La nausée dans la plupart des cas est permanente, les vomissements n'apportent pas de soulagement.

Les symptômes typiques sont des troubles des selles, des flatulences. En cas d'insuffisance exocrine, la digestion des graisses est perturbée, qui est excrétée sous forme de graisse neutre avec des matières fécales. La survenue de flatulences et de troubles des selles sous forme de diarrhée survient à la suite d'une violation de la digestion des protéines et des glucides. Dans le même temps, les processus de décomposition et de fermentation sont intensifiés dans l'intestin.

Dans la pancréatite chronique, une jaunisse peut survenir. Cela est dû au développement d'une hépatite réactive. Si la tête du pancréas est affectée, elle s'hypertrophie progressivement et peut entraîner une compression du canal cholédoque dans sa section distale. En cas d'exacerbation de pancréatite chronique avec examen objectif, un certain nombre de symptômes sont déterminés.

À la palpation, la douleur est déterminée, dont la localisation dépend de l'emplacement du foyer pathologique. Avec des dommages à la queue du pancréas, une douleur au point Mayo-Robson est notée, avec des dommages au corps de la glande - au-dessus du nombril, voir directement au-dessus. Les dommages à la tête de la glande provoquent des douleurs à la palpation dans le triangle de Shoffar. Si une douleur est détectée lors de la palpation au point Mayo-Robson, il est alors nécessaire que le patient se retourne sur son côté gauche. Avec la palpation au même point, la douleur est réduite. Ceci est un symptôme d'un virage. En cas de dommages à l'estomac et aux intestins, la douleur dans cette étude s'intensifie. Si à la position du patient sur le côté gauche, appuyez sur la paroi abdominale avant avec votre main, puis relâchez-la brusquement, l'intensité de la douleur s'intensifie. Il s'agit d'un symptôme positif de tension mésentérique. Un symptôme positif de phrénicus à gauche est également noté. Avec une exacerbation de la pancréatite chronique, une hépatite réactive peut se développer, comme en témoigne une augmentation de la taille du foie.

Complications

L'évolution de la pancréatite chronique peut être compliquée par diverses conditions pathologiques. Il peut s'agir de saignements, de pseudokystes, de calcification de la glande, d'ascite, d'arthrite et de pleurésie. Le saignement dans la plupart des cas est caché et conduit au développement d'une anémie ferriprive chronique. Elle survient sous l'influence d'un certain nombre de raisons: varices de l'œsophage, rupture du pseudokyste, modifications érosives et ulcératives de la muqueuse du tractus gastro-intestinal. Une caractéristique distinctive du pseudokyste est la présence du col du kyste, à travers lequel la connexion avec le canal pancréatique est effectuée.

L'ascite se retrouve dans des cas extrêmement rares et peut survenir à la suite d'une rupture de pseudokystes, d'une compression de la veine porte du foie par une glande hypertrophique. L'arthrite et la pleurésie surviennent généralement avec exacerbation de la pancréatite chronique..

Diagnostique

Des méthodes de laboratoire et instrumentales pour le diagnostic de la pancréatite chronique sont utilisées..

Dans un test sanguin général, une augmentation de l'ESR et de la leucocytose neutrophile sont notées.

Dans un test sanguin biochimique, la protéine est également déterminée. Les taux sanguins d'enzymes pancréatiques telles que l'amylase et la trypsine augmentent. Leur nombre peut être plusieurs fois supérieur à la normale. Dans l'analyse de l'urine, une augmentation des mêmes enzymes est notée.

Lors de l'analyse des matières fécales, la streatorea (l'apparition de graisse neutre) et la creatorrhea (l'apparence des fibres musculaires) sont déterminées. Ces changements indiquent une violation de la fonction du pancréas. En cas de compression de la glande du canal cholédoque par la tête hypertrophique, les selles deviennent acholiques, il n'y a pas de stercobiline.

Le contenu duodénal est également examiné. Dans ce cas, la quantité de contenu, son pH, la teneur en enzymes pancréatiques (trypsine, amylase, lipase) sont déterminés. On note une diminution de la quantité de contenu, une augmentation de l'acidité et une diminution du nombre d'enzymes. Dans certains cas, il est possible de réduire la libération d'une enzyme, tandis que la quantité de l'autre reste dans la plage normale. Avec la progression de la pancréatite chronique, des dommages à l'appareil des îlots de la glande et le développement du diabète sont possibles. Pour l'exclure, il est nécessaire d'effectuer un test sanguin triple pour le sucre à jeun. Si, dans tous les cas, une teneur en sucre supérieure à 5,55 mmol / l est déterminée, le diagnostic de diabète est considéré comme fiable. Une échographie du pancréas est réalisée pour déterminer le stade du processus pathologique et sa forme. Si cette étude est insuffisante, d'autres méthodes sont utilisées pour le diagnostic: tomodensitométrie, angiographie sélective, cholangiopancréatographie rétrograde endoscopique. (ERCP).

Traitement

Il existe un traitement étiologique et pathogénique de la pancréatite chronique. En cas de pancréatite secondaire, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente.

Prescrire un régime à l'exception des gras, frits, épicés, réduire la quantité de sel. Les aliments doivent contenir de grandes quantités de protéines sous forme de viande, poisson, fromage et fromage cottage..

Pour couvrir l'insuffisance de la fonction pancréatique exocrine, pancréatine, festif, panzinorme sont prescrits.

Lors d'une exacerbation, un traitement plus intensif est indiqué. Il comprend l'utilisation de bloqueurs de pompe à protons et de N. Ces groupes de médicaments entraînent une diminution de la sécrétion gastrique. S'il est impossible d'utiliser ces médicaments, des médicaments antiacides sont prescrits: almagel, phosphalugel. Pour réduire l'activité sécrétoire du pancréas, la sandostatine, administrée par voie parentérale, est utilisée..

Avec la douleur, les analgésiques sont utilisés, par exemple, l'analgine. Des inhibiteurs d'enzymes pancréatiques sont prescrits pour arrêter sa destruction. Ces médicaments sont le gordox, contracal (inhibiteurs de la trypsine). Leur dosage est de 100 000 unités par jour. Les médicaments sont administrés par voie intraveineuse.

Pancréatite chronique: traitements et alimentation

La pancréatite fait référence à une inflammation du pancréas, acquérant une évolution chronique. Aujourd'hui, la pancréatite est une maladie assez courante, qui affecte un grand nombre de personnes de sexe et d'âge différents. La pancréatite se manifeste, selon la gravité des dommages au pancréas.

Il existe une pathologie chez les personnes qui abusent de l'alcool, mangent constamment trop, privilégient les aliments trop pointus et gras. Par la suite, des processus inflammatoires apparaissent, des sensations douloureuses et inconfortables apparaissent. De plus, la forme aiguë devient généralement une pancréatite chronique, qui nécessite un traitement et un régime alimentaire approprié. Même après avoir suivi toutes les recommandations médicales, une récupération rapide est assez rare, il est important de ne pas permettre l'exacerbation de la pathologie et de ne pas déclencher la maladie.

Comment se manifeste la pancréatite?

Les symptômes généraux qui se développent avec une pancréatite chronique, nécessitant un traitement et un régime alimentaires immédiats, se manifestent comme suit:

  • il y a une sensation de nausée;
  • des vomissements sont possibles;
  • perte d'appétit;
  • des rotations fréquentes se produisent;
  • douleur à l'estomac.

Cependant, la douleur peut être absente et se manifester uniquement en cas de suralimentation, lorsque les spasmes de la vésicule biliaire et le gonflement du pancréas commencent. Dans certains cas, il n'y a pas de douleur et un appétit excessif se produit, vous avez constamment faim, tandis que la sensation de satiété n'apparaît pas.

Les symptômes dépendent du type de maladie qui survient:

  • évolution latente (une longue période de temps, le patient ne ressent aucun changement);
  • pancréatite avec douleur (la douleur est constamment ressentie dans l'abdomen, parfois il y a des épisodes de douleur insupportable);
  • pancréatite chronique récurrente (la douleur survient uniquement pendant les crises, sans déranger le patient à d'autres moments);
  • pancréatite pseudotumorale (se produit assez rarement, se caractérise par une croissance excessive du tissu fibreux, en raison de laquelle la taille du pancréas augmente considérablement).

Quelles mesures thérapeutiques sont utilisées pour lutter contre la pathologie?

Afin de déterminer le traitement et le régime alimentaire les plus appropriés pour la pancréatite chronique, un spécialiste doit évaluer la gravité de l'état du patient..

Si les symptômes commencent seulement à apparaître sans complications, le spécialiste prescrira un traitement, qui consistera en l'utilisation de médicaments et d'un tableau diététique..

En période d'exacerbation de la pancréatite, ainsi qu'en cas de mauvaise santé et d'état grave du patient, l'hospitalisation et le traitement immédiats sont effectués strictement sous surveillance médicale. L'assistance initiale visera à stopper le syndrome douloureux. Si la maladie progresse rapidement ou est trop négligée, une intervention chirurgicale est effectuée, au cours de laquelle les parties mortes de la glande sont enlevées.

Résection planaire locale de la tête pancréatique

Médicaments pour le traitement de la pancréatite

Une bonne alimentation et un traitement médicamenteux de la pancréatite chronique aideront à soulager l'inconfort de l'estomac. Tout d'abord, des antispasmodiques sont prescrits pour éliminer la douleur et les crampes. Les plus courants sont la papavérine, le no-shpa et la baralgin. En outre, des médicaments qui régulent le pancréas, par exemple, l'Almagel ou le Phosphalugel, sont utilisés.

Si nécessaire, des enzymes qui favorisent une meilleure absorption des aliments sont prescrites, tels que la pancréatine, le créon et d'autres. Les médicaments sont pris avec ou après les repas, lavés avec une quantité suffisante d'eau (de préférence minérale alcaline).

Le médicament dure 1,5 à 2 mois, selon la gravité de la maladie. Seul le médecin traitant peut déterminer la posologie ou annuler le médicament. Pour un bon résultat après le traitement de la pancréatite chronique, vous devez suivre toutes les recommandations d'un spécialiste à la maison et être sûr de respecter le régime prescrit.

Comment manger avec cette pathologie?

Dans la période après exacerbation de la pancréatite chronique, le patient se voit prescrire un régime alimentaire n ° 5 en combinaison avec un traitement.

La nutrition diététique aidera à normaliser le fonctionnement de l'organe affecté, ces aliments épargnent le corps..

Si nécessaire, des enzymes favorisant une meilleure absorption des aliments sont prescrites.

Important! La nutrition implique l'utilisation de quantités accrues de protéines, tout en réduisant les glucides et les graisses.

Les vitamines doivent également être présentes dans l'alimentation quotidienne, les plats sont cuits exclusivement à la vapeur ou au four.

Conseil! Ne mangez pas de nourriture froide et trop chaude, les portions doivent être petites.

Quels produits composent le menu?

Afin de soulager les symptômes et de traiter l'exacerbation de la pancréatite chronique, un régime alimentaire est prescrit à l'aide de ces produits:

  • pain de blé d'hier;
  • des cookies comme "Maria";
  • céréales bouillies liquides - semoule, sarrasin, riz, flocons d'avoine;
  • casseroles de fromage cottage;
  • Fromage cottage faible en gras, kéfir (de la crème sure est ajoutée à l'aliment fini);
  • fromage à pâte dure.

Des plats de viande et de volaille nutritifs mais légers, comme le poulet, le lapin, la dinde, le bœuf, sont recommandés, des parties sans gras sont sélectionnées. L'essentiel est que la viande soit hachée.

Des soupes de légumes avec pommes de terre finement râpées, citrouille, carottes et courgettes sont recommandées quotidiennement. Dans de telles soupes, ajoutez de la semoule, du sarrasin, du riz, de la farine d'avoine, parfois des vermicelles sont autorisés.

Le régime comprend des légumes cuits ou bouillis: carottes, pommes de terre, citrouille, betteraves, chou-fleur.

Les variétés non acides sont autorisées à partir de fruits (elles peuvent être cuites, cuites, gelées cuites et boissons aux fruits à base de baies et de fruits, fraîches ou séchées). Divers fruits mi-sucrés et sauce aux baies (ne pas trop cuire la farine dans une casserole).

Les soupes de légumes avec pommes de terre finement râpées, citrouille, carottes sont recommandées.

Le régime comprend l'utilisation de poisson cuit ou bouilli à faible teneur en matière grasse, cuit à la vapeur sous forme concassée, peut être en petits morceaux. Les omelettes protéinées sont autorisées (pas plus de 2 par jour).

L'huile végétale est utilisée uniquement dans les aliments cuits, pas plus de 15 ml, la crème pas plus de 30 g.

Produits d'arrêt pour la pancréatite chronique

  • pâtisseries fraîches;
  • soupes sur bouillons de viande et de champignons, bortsch;
  • viande et poisson de variétés grasses;
  • divers produits semi-finis;
  • fromage cottage gras, crème sure et crème;
  • œufs frits et durs; légumineuses;
  • orge perlé, gruau de maïs et d'orge, millet.

Attention! Vous ne pouvez pas manger d'ail, de radis, d'oseille, d'oignons et de champignons.

Vous devez oublier divers bonbons (chocolat, confiture, bonbons, gâteaux). Les bananes, les figues et les raisins sont également interdits.

Les épices, les sauces sont également complètement exclues du régime alimentaire, le sel est autorisé en petite quantité.

Nous excluons l'ail, les radis, l'oseille, les oignons et les champignons, les épices de l'alimentation

Vous devez abandonner complètement le thé et le café forts, l'eau gazeuse douce. Pour une personne souffrant de pancréatite chronique, il est nécessaire de suivre un régime pour éviter l'exacerbation de la maladie.

Il Est Important De Savoir Sur La Diarrhée

L'appendicite est une inflammation de l'appendice (appendice). Cette pathologie est l'une des maladies les plus courantes du tractus gastro-intestinal. Selon les statistiques, l'appendicite se développe chez 5 à 10% de tous les habitants de la planète.

La stagnation de la bile dans la vésicule biliaire indique une violation du système biliaire et d'un organe vital comme le foie. Cela peut également être une manifestation d'autres maladies.